prier le chapelet rosaire

Pourquoi prier le Chapelet ou le Rosaire tous les jours?

Prier le Chapelet ou le Rosaire c’est une pause spirituelle, une méditation intérieure, une « douce conversation avec Dieu », la prière simple d’un enfant de Dieu, mais aussi une manière de placer le Christ au centre de notre vie de croyant. Loin d’être des récitations mécaniques et superficielles, le Saint Rosaire et le Chapelet apportent authenticité et profondeur à la prière du chrétien. Dans un monde dominé par le matérialisme, les croyants aspirent à se recentrer sur leur relation à Dieu. Le Chapelet et le Rosaire peuvent devenir des rituels quotidiens qui les rappellent intensément à leur spiritualité. Des instruments précieux de méditation et de prière qui les aident à vivre en accord avec les principes de Dieu.

Quelle différence existe-t-il entre prier le Chapelet et prier le Saint Rosaire ? Comment un chrétien peut-il utiliser le Chapelet et le Rosaire ? Quelles raisons devraient nous inciter à prier le Chapelet ou le Rosaire ? Quels bénéfices pouvons-nous en retirer dans notre quotidien de croyant ? Découvrez dès maintenant comment emprunter un nouveau chemin vers le Christ en priant le Chapelet et le Rosaire.

Prier le Chapelet ou le Rosaire : une méditation spirituelle sur la vie du Christ

Destiné à la prière et à la méditation, le Chapelet est traditionnellement composé d’un crucifix et de 5 séries de 10 grains, ces derniers étant appelés « Ave ». Chaque série de grains se trouve séparée par un grain plus imposant nommé « Pater ». Ces cinq séquences, appelées « dizaines » du Chapelet, permettent de réciter cinq Notre Père, dix Je vous salue Marie et un Gloire au Père. La composition circulaire et répétitive du Chapelet, la simplicité des prières et leur facilité à être mémorisées laissent l’esprit entièrement libre pour une méditation intense de scènes bibliques. Ainsi, chaque fois que nous égrenons les Je vous salue Marie, nous pouvons nous plonger sans limite et sans frein dans la méditation d’un mystère de la vie du Christ.

Il faut remonter loin dans le temps pour retrouver les origines des premiers chapelets. L’existence des premiers fabricants de chapelet, dont le métier était appelé patenôtrier, est confirmée dès le Moyen-Age. Etienne Boileau, prévôt de Paris à l’époque, en fait ainsi mention vers 1268 dans son Livre des métiers.

Apparu aux alentours des XIe et XIIe siècles, le mot « Rosaire » signifie « Couronne de roses ». Son utilisation trouve également son origine au Moyen Âge, période durant laquelle les statues qui représentaient la Sainte Vierge étaient très souvent couronnées de roses. Chaque rose de cette couronne symbolisait une prière.

Dévotion au cours de laquelle le chrétien est invité à méditer les scènes principales de la vie de Notre Seigneur, le Saint Rosaire correspond de nos jours à la récitation de quatre Chapelets successifs. Historiquement, c’est durant le pontificat de Jean Paul II qu’un chapelet supplémentaire a été ajouté aux trois Chapelets déjà existants. Lors de la récitation de ces chapelets, les méditations ou Mystères du Rosaire peuvent nous amener à contempler intérieurement des moments forts de la vie du Christ tels que la Nativité de Jésus à Bethléem, son baptême au Jourdain, la Transfiguration, la mort de Jésus sur la Croix, le couronnement de Marie dans le ciel, … Chemin d’accès privilégié au Christ, le Rosaire est une prière à part, un moment sublime où le croyant semble s’asseoir face à Marie pour parler avec elle de son Fils. Durant ces instants comme hors du temps, chaque scène de la vie du Christ rappelle à notre cœur de croyant l’amour indéfectible que le Père a pour nous et pour l’Humanité.

Des raisons puissantes de prier le Chapelet ou le Rosaire

L’une des aspirations principales d’un chrétien consiste à garder en vue la présence divine dans sa vie. En nous offrant un moyen de nous rapprocher du Christ, les grains du Chapelet nous accompagnent au quotidien dans la réalisation de cet objectif supérieur. Loin d’être une illusion de l’esprit, cette action bénéfique du Rosaire dans la vie des chrétiens a été ressentie et expérimentée par nombre de croyants. Oui, la prière du Chapelet ou du saint Rosaire est source de nombreux bienfaits :

  • Elle exerce « une action pacificatrice » sur celui qui prie, selon le pape Jean Paul II.
  • Elle « nourrit la foi catholique » en nous faisant parcourir encore et encore les événements de la vie de notre Seigneur Jésus Christ, remarque le pape Paul VI.
  • Elle permet de se plonger dans les « méditations des principaux mystères de notre foi », souligne le Pape Jean XXIII.
  • Elle aide à se rapprocher de Dieu, « à redevenir un enfant » devant lui, d’après l’expérience du pape Jean-Paul I.
  • Elle « nous aide à placer le Christ au centre » tout comme la Sainte Vierge, ainsi que l’affirmait le pape Benoît XVI.

En fait, comme l’avait si bien énoncé le cardinal Giovanni Battista, ces prières mariales se révèlent être une véritable « bouffée d’oxygène » pour nous chrétiens, une pause spirituelle qui nous plonge au cœur de l’Evangile en compagnie de la Mère du Seigneur. Une manière de régénérer notre relation à Dieu jour après jour.

prier le chapelet rosaire

Faire du Saint Rosaire sa prière quotidienne : un rituel apaisant

Accessible à tous les chrétiens, la récitation du Chapelet séduit par sa simplicité. Quoi de mieux pour les croyants du monde moderne soumis chaque jour à de nombreuses sollicitations que de pouvoir se reposer sur ces mots aisément mémorisables, connus et répétés par tous les chrétiens à travers la planète :

  • Le Credo : il est prononcé sur la croix.
  • Le Notre Père : il est récité sur les gros grains.
  • Le Je vous salue Marie : cette prière est répétée sur les petits grains.
  • Le Salut, ô Reine : on le prononce sur le plus gros grain.
  • Le Gloire au Père : il peut être récité au terme d’une dizaine.

Dans le tumulte du quotidien, qu’il est facile de s’appuyer sur ces prières contemplatives pour offrir la paix à leur esprit et à leur cœur ! En effet, pour réciter le Chapelet ou le Saint Rosaire, nul besoin d’être dans un lieu particulier, de faire une halte silencieuse ou de consulter un livre. On peut se consacrer à la prière du chapelet ou du Rosaire partout, dans la rue, lors d’une promenade, en voiture, en métro, … Ces prières nécessitent seulement un peu d’attention de la part de notre cœur et de notre esprit de croyant.

Loin d’être contraignantes, les prières du Chapelet et du Saint Rosaire nous aident même à diminuer notre stress, nous permettant d’entrer en communion avec tous lorsque nous intercédons avec Marie pour le salut de tous. En fait, prier le Chapelet ou le Rosaire peut répondre à une multitude de besoins et de souhaits du chrétien :

  • Confier nos épreuves et nos peines à la Sainte Vierge
  • Manifester notre amour et notre reconnaissance à Marie
  • Accueillir le don de l’Esprit Saint
  • Nous rapprocher de Dieu par l’intermédiaire de la Vierge
  • Prononcer des prières efficaces
  • Protéger l’ensemble de notre famille
  • Apprendre comment prier
  • Gagner nos combats spirituels contre le mal
  • Guérir son âme
  • Amener la bénédiction sur notre maisonnée
  • Porter l’unité et la paix dans le monde

Au final, plus nous prenons l’habitude de les réciter, plus ces prières deviennent nécessaires, et plus on se les approprie, plus elles adoucissent notre âme et apaisent notre cœur. Un cœur sur lequel ces récitations quotidiennes nous apprennent à graver le Christ. Quel cadeau précieux, inestimable pour les fervents croyants que nous sommes !

Crédit photos : Fotolia | agephotography | Renáta Sedmáková | exvotodei

Les chapelets à découvrir dans la boutique

Un commentaire sur “Pourquoi prier le Chapelet ou le Rosaire tous les jours?

  1. Francine Proulx says:

    J’ai une demande bien spéciale, nous avons un garcon qui a cessé de nous rendre visite depuis un an, c’est un excellent garcon mais il vit un différend avec nous, je veux qu’il nous revienne, je lui laisse des petits mots dans sa boite aux lettres parfois il me téléphone la conversation est courte. Je suis croyante, je profite du mois de Mai c’est le moi de Marie, Marie c’est ma Mère.

Commentaires désactivés